CLICK HERE FOR FREE BLOGGER TEMPLATES, LINK BUTTONS AND MORE! »

Voici ma couleur d'enseignante

Ce blogue démontre ma couleur d'enseignante. Je partage ici ce qui me colle à la peau. Votre couleur est tout aussi pertinente! À vous de prendre ce que vous considérez comme inspirant et de laisser ce qui ne vous ressemble pas.

dimanche 17 juin 2012

Des élèves autonomes

"Mes élèves manquent vraiment d'autonomie cette année!" On entend régulièrement des phrases comme celle-ci dans les écoles... Si les élèves manquent d'autonomie en classe, est-ce possible que ce soit parce que nous ne leur fournissons pas la possibilité d'être autonomes?

Encadrons-nous tellement les élèves qu'ils développent peu leur autonomie? Prenons-nous le temps d'enseigner aux élèves les comportements que nous attendons d'eux? Prenons-nous pour acquis que les élèves devraient maintenant savoir comment faire (ex.: prendre un rang)? Les tâches que nous faisons vivre aux élèves sont-elles réellement à leur niveau?

Quel rôle puis-je jouer, comme enseignante, pour favoriser l'autonomie de mes élèves? J'ai réalisé deux choses: il faut prendre le temps de leur enseigner et il faut assurer un suivi et soutenir les élèves pour qu'ils démontrent de l'autonomie.

Prendre le temps d'enseigner l'autonomie

Pourquoi les élèves du préscolaire sont-ils capables, à 5 ans, de travailler de manière autonome en ateliers alors que les élèves plus vieux ont besoin de nous pour fonctionner? J'ai réalisé qu'au préscolaire, les élèves apprennent à aller à l'école, donc on prend le temps de tout leur montrer en ayant la patience de leur répéter les comportements attendus et en prenant le temps de se pratiquer.

Au début de l'année, les élèves forment un nouveau groupe, ils apprivoisent leur nouveau prof et ses manières de faire. On ne peut prendre pour acquis qu'ils sauront déjà comment être autonomes dans les contextes d'enseignement qui nous sont propres. Il faut prendre le temps de leur montrer comment fonctionnera notre classe, et cela peut s'échelonner sur le premier mois!

D'où l'imporrtance de faire des choix pédagogiques auxquels nous croyons fermement et de n'implanter que ce qui est véritablement important pour nous et dont le fonctionnement se maintiendra tout au long de l'année afin d'approfondir les apprentissages des élèves (ateliers de lecture, ateliers d'écriture, fonctionnement en maths, carnet de sciences et techno...). Prendre du temps pour en gagner plus tard!

Assurer un suivi et soutenir les élèves

Aussi ironique que cela puisse être, pour être autonomes, les élèves ont besoin de nous!

D'abord, ils ont besoin de tâches à leur niveau. Si une tâche est trop facile, l'élève aura terminé en deux temps trois mouvements et ne saura plus quoi faire ensuite... Si la tâche est trop difficile, l'élève sera incapable d'être autonome, car ce qu'on lui demande est irréaliste. La DIFFÉRENCIATION prend donc toute son importance!

Ensuite, l'élève aura besoin d'un suivi qui nous permettra d'observer son cheminement et d'adapter ce qu'on attend de lui ou les stratégies sur lesquelles on veut mettre l'emphase d'après ses besoins du moment. Je répète: ses besoins du moment! C'est pour cette raison qu'un suivi est important... pour maintenir les exigeances au niveau de l'élève. Son niveau évolue, il faut s'adapter!

Il faut aussi soutenir les élèves. Que ce soit par notre enseignement au group-classe, par des rencontres en sous-groupes formés d'après les besoins présents des élèves ou des rencontres individuelles, nos petites faces ont besoin de notre enseignement!



S'ils ont besoin d'un enseignant, c'est qu'on ne peut leur demander d'être autodidactes! Jouons notre rôle efficacement!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...