CLICK HERE FOR FREE BLOGGER TEMPLATES, LINK BUTTONS AND MORE! »

Voici ma couleur d'enseignante

Ce blogue démontre ma couleur d'enseignante. Je partage ici ce qui me colle à la peau. Votre couleur est tout aussi pertinente! À vous de prendre ce que vous considérez comme inspirant et de laisser ce qui ne vous ressemble pas.

lundi 18 juin 2012

Enseigner pour évaluer ou évaluer pour enseigner?

Enseigner pour évaluer: on s'assure de faire le tour de tout ce dont les élèves auront besoin pour "passer" leurs évaluations. On respecte le rythme imposé par les cadres. On veut être productifs.

Évaluer pour enseigner: on se sert de nos observations pour ajuster notre enseignement aux besoins des élèves de manière à les prendre où ils en sont et les faire cheminer. On respecte ainsi les rythmes d'apprentissages et on s'adapte aux élèves avec lesquels on est en relation.

Nadon s'exprime à ce sujet dans "Lire et écrire en première année... et pour le reste de sa vie" aux pages 105 et 106. (ici)
"Il n'existe aucun lien entre les notes, la qualité de l'éducation et la qualité de l'apprentissage, sinon que les enseignants qui se concentrent sur l'examen à donner le font souvent au détriment de la pensée critique, des connaissances et de l'approfondissement"

Noter un élève ne l'aide effectivement pas à apprendre, alors que l'évaluer guide l'enseignant à mieux l'aider.

Encore une fois, il en revient à la compétence de l'enseignant et à la pertinence de son jugement professionnel et de ses choix pédagogiques! Quand on relit les droits et obligations des enseignants dans la LIP et qu'on revoit les compétences professionnelles, l'importance de s'adapter aux petits humains avec lesquels on travaille transparaît! (voir les articles dans "la profession enseignante" sur mon blogue ici)

Ma conviction: si je développe les compétences de mes élèves, si je réussis à ancrer chez eux les connaissances et stratégies dont ils ont besoin et que je leur montre à les utiliser dans des contextes réels, signifiants et appropriés pour eux, ils réussiront à démontrer où ils en sont dans leur cheminement lors des examens. Leurs notes refléteront leur niveau de compétence.

Peu importe ma manière d'enseigner et d'évaluer, il y aura toujours des élèves plus forts, d'autres pour qui c'est plus difficile... Autant les respecter eux, qui sont des humains, que de se mettre de la pression en tant qu'enseignants et de leur mettre de la pression en tant qu'apprenants!

La réforme visait la RÉUSSITE POUR TOUS. Pour moi, un élève qui vit des réussites est un élève qui fait des pas et avance! Atteindra-t-il ou elle le fameux 60%? Peut-être pas, mais cela ne signifie pas qu'il ou elle n'a rien réussi!

2 commentaires:

  1. Un article qui résume tellement bien ce que je pense! Merci de nous partager tes réflexions, c'est vraiment intéressant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien de voir que d'autres ont cette conviction, surtout cette année où le MELS a réorganisé l'évaluation...

      Merci Zazou pour tes commentaires.

      M-Eve

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...