CLICK HERE FOR FREE BLOGGER TEMPLATES, LINK BUTTONS AND MORE! »

Voici ma couleur d'enseignante

Ce blogue démontre ma couleur d'enseignante. Je partage ici ce qui me colle à la peau. Votre couleur est tout aussi pertinente! À vous de prendre ce que vous considérez comme inspirant et de laisser ce qui ne vous ressemble pas.

samedi 16 juin 2012

Le français dans ma classe

Quand j'ai implanté les 5 au quotidien, j'enseignais à un groupe de 2e cycle. J'ai en fait implanté 4 ateliers et non 5. Je donnais environ 20 minutes par atelier.
  • Lecture personnelle (lecture à soi)
  • Lecture à deux
  • Atelier d'écriture
  • Orthographe et grammaire
J'ai déjà détaillé ma manière d'organiser les périodes de lecture des élèves (les élèves choisissent leurs livres ici, pendant que les élèves lisent ici sous français dans mon blogue), d'autant plus qu'elles sont plutôt cohérentes avec ce qui est décrit dans les 5 au quotidien.

Atelier d'écriture

J'implante l'atelier d'écriture en m'inspirant de ce que Nadon propose dans ses ouvrages (qui sont aussi sur mon blogue dans la section français). Il est à noter ici que j'ai appris, avec l'aide d'une conseillère pédagogique, l'importance de passer du temps à enseigner aux élèves à choisir des sujets qui leur permettront d'écrire des textes dont la pertinence et la suffisance des idées est satisfaisante. Il s'agit d'outiller les élèves contre le syndrôme de la page blanche. Les premières mini-leçons (plusieurs semaines) concernent le contenu des textes.

Orthographe et grammaire


Au début, j'ai organisé des tâches tournant autour des notions d'orthographe et de grammaire que j'enseignais dans mes mini-leçons. J'étais insatisfaite de cette manière de faire, car cela me créait beaucoup de travail pour des tâches dans lesquelles les élèves ne s'engageaient pas réellement. J'ai donc décidé que je modifiais cet atelier pour, simplement, demander aux élèves d'appliquer les règles enseignées lors des mini-leçons et des rencontres individuelles ou en sous-groupes pour corriger les textes qu'ils écrivent avant de les publier. C'était beaucoup plus signifiant et utile ainsi pour les enfants!

Avant d'implanter les 5 au quotidien, chaque fois que j'ai tenté d'implanter les ateliers d'écriture, je n'étais que plus ou moins satisfaite, car la motivation des élèves à écrire finissait toujours par diminuer. Il y a un élément de ma pratique que je ne réussissais pas à cerner qui faisait en sorte que je n'étais pas satisfaite. Pourtant, j'y ai toujours cru fermement. En imbriquant les ateliers d'écriture dans la manière de fonctionner proposée par les 5 au quotidien, j'ai trouvé la satisfaction que je cherchais! Je pense que le fait d'écrire 20 minutes et de se relire et se corriger 20 minutes par jour devient moins fastidieux pour les élèves, donc moins démotivant.

Je pense que la motivation des élèves diminuait au moment de la correction. Le fait d'y consacrer 20 minutes à la fois aide certainement. Aussi, le fait de rencontrer les élèves pendant que le groupe est autonome permet la différenciation. Les ateliers d'écriture que je tentais d'implanter dans le passé ne me permettaient pas de faire ces rencontres pour aiguiller et soutenir mes élèves afin d'améliorer leurs textes, car la gestion des comportements grugeait mon temps d'enseignement. En prenant le temps de montrer aux élèves à être autonomes d'abord, cela change tout!
Finalement, pour que les élèves soient réellement autonomes, il faut que je puisse leur consacrer du temps pour répondre à leurs besoins et les soutenir. S'ils ont besoin d'un enseignant pour apprendre, c'est précisément pour éviter de leur demander d'être autodidactes!

2 commentaires:

  1. Si je comprends bien, tu ne faisais pas "Étude de mots", mais bien correction de leur texte. Si j'ai bien compris, j'aime bien l'idée qui est en effet très signifiant et moins fastidieux au niveau de la correction.

    Je vais cogiter à ça...

    Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, j'enseigne l'orthographe à part. Dans l'atelier d'orthographe et grammaire, je demande aux élèves de transférer leurs connaissances et les appliquant dans la correction de leurs textes.

      Dans "Écrire au primaire" de Nadon, il propose une manière très intéressante qui me semble solide pour faire l'étude de mots. Je ne l'ai pas encore essayée. Peut-être qu'une fois le matériel monté et accessible, cela pourrait devenir le 5e atelier... (je n'ai pas d'écoute de lecture)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...