CLICK HERE FOR FREE BLOGGER TEMPLATES, LINK BUTTONS AND MORE! »

Voici ma couleur d'enseignante

Ce blogue démontre ma couleur d'enseignante. Je partage ici ce qui me colle à la peau. Votre couleur est tout aussi pertinente! À vous de prendre ce que vous considérez comme inspirant et de laisser ce qui ne vous ressemble pas.

dimanche 29 juillet 2012

Différencier la correction en écriture

L'écriture est un des éléments que je souhaite approfondir. Mes pratiques pédagogiques concernant cette compétence importante sont acceptables, mais nécessitent que je continue à cheminer.
Ce que je fais déjà:
  • Ateliers d'écriture
  • Enseignement des notions en contexte
  • Axer sur le contenu avant de miser sur le code
Ce que je souhaite approfondir cette année:
  • Faire plus d'écriture partagée (mon blogue de classe sera une bonne manière)
  • Mieux structurer mes entretiens de manière à m'assurer de voir tous les élèves en fonction de leurs besoins (je me servirai de la structure de la méthode CAFÉ -pensine- pour assurer le suivi)
  • Être plus disciplinée pour faire vivre les périodes de partage
  • Différencier la correction
Cet été, j'ai fait des lectures pour approfondir mes connaissances sur l'enseignement de l'écriture (Enseigner l'écriture: revenir à l'essentiel, Écrire au primaire: réflexions et pratiques). J'ai utilisé un document qu'une conseillère pédagogique m'avait remis il y a quelques années sur le sujet de la démarche de correction pour m'inspirer ainsi que du principe du cahier du p'tit écrivain de la classe bleue pour structurer mon document.

Utilité d’un code de correction pour l’élève :
Ø  Faire des traces de révision qui témoignent de son raisonnement grammatical.
Ø  Prendre une distance par rapport à son texte (que ce soit par le temps ou par la tâche)

Utilité d’un code de correction pour l’enseignant :
Ø  Analyser les traces de l’élève sous l’angle de la réussite et de l’erreur en vue d’ajuster la planification de son enseignement.

Fonctionnement:
Chaque élève aura un cahier qui sera utilisé toute l'année. C'est en fait la démarche de correction que je demande aux élèves. Elle est décrite et détaillée dans le document. Normalement, à la fin de l'année, on devrait en avoir fait le tour. Cependant, je n'ai pas l'intention de demander toutes les traces de la réflection grammaticale aux élèves à chaque fois. Cela fera aussi en sorte que je n'aurai pas à corriger tous les critères dans tous les écrits des élèves. La surcharge de travail n'est pas nécessaire!



*J'ai décliné les cahiers de démarche de correction pour chacun des niveaux du primaire. Pour le contenu, je me suis basée sur la répartition de la progression des apprentissages qui est utilisée dans ma Commission Scolaire, ainsi que sur les critères d'évaluation décrits dans le cadre d'évaluation en français.

La différenciation:
Ø Il faut installer une règle à la fois : ne pas demander d’exécuter plusieurs règles systématiquement. On peut demander plusieurs règles si on veut faire une vérification. *Apparemment, il faut entre 3 et 6 mois pour en automatiser une.
ØOn peut lever l’exigence de la trace si l’élève fait systématiquement la réflexion. Après un certain temps, si l’élève refait des erreurs, on peut lui demander de reprendre la trace.
Ø La démarche sera installée de façon différenciée dans le sens où on s’assurera qu’une étape est maîtrisée par l’élève avant de lui demander de passer à la suivante. Aussi, on ne demande pas à l'élève des traces dont il ou elle n'a pas besoin.

Concrètement, dans le cahier de l'élève, je surlignerai la puce (les yeux qui vérifient) de la trace que j'exige pour lui ou elle. Quand l'élève aura automatisé cette habileté dans ses textes, je tracerai un X accompagné de mes initiales sur "les yeux qui vérifient" concernés pour signifier que la trace n'est plus exigée dans sa démarche de correction.

Aussi, j'ai ajouté une page "juste pour moi" au document de correction. Ainsi si un élève fait souvent une même erreur, je lui demanderai d'en faire la correction dans ses textes, sans appliquer cette exigence à tous. Par exemple: "Vérifie si tu as mis un m devant p ou b à l'intérieur des mots".

Le code de correction:
Dans le document remis aux élèves, j'ai indiqué le code que j'utilise en corrigrant dans le cercle rouge du coin supérieur droit. C'est simplifié au maximum! Je verrai en l'utilisant si j'ai besoin de spécifier.

Pour le prof:
Chaque fois qu'on corrige le texte d'un élève, l'utilisation du cahier risque d'être encombrant pour savoir ce sur quoi l'élève travaille. J'ai donc élaboré un document qui tient sur une page qui fera partie de mon suivi par élève (pensine - méthode CAFÉ). En même temps, je pourrai identifier les besoins des élèves pour mes entretiens individuels ou mon enseignement en sous-groupes. Je ne suis pas du tout certaine de ce document. Encore une fois, il risque d'être modifié suite à l'utilisation en classe. Comme je sais qu'il est un outil de transition, je n'ai pas mis beaucoup de temps et d'énergie sur la mise en page et le "cute"... Si vous avez déjà des suggestions d'amélioration, elles sont les bienvenues!

9 commentaires:

  1. Juste extra ton boulot! Comme d'habitude!

    RépondreSupprimer
  2. Vous travaillez dans quel commission scolaire?
    Mel

    RépondreSupprimer
  3. Super article et outil très intéressant.

    RépondreSupprimer
  4. Wouaw! J'adore tes démarches de correction! Je vais y réfléchir plus longuement du coup!
    J'ai du mal à tenir mes entretiens au niveau timing mais bon je pense qu'il ma fallait le temps de mettre la première phase de l'écriture autonome en place.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dix mois et Ermeline! C'est effectivement un outil différencié que j'aime utiliser avec les élèves parce que je crois sincèrement qu'il peut coller à leurs besoins!

      Ermeline, les entretiens en écriture sont effectivement plus difficiles à gérer en terme de temps. Je pense que tu m'inspires et que je me commettrai à ce sujet en article sur le blogue. Tu pourras donc venir lire ma réflexion sur le sujet d'ici la fin de la journée! (de mon fuseau horaire...!!!)

      Merci pour cette piste de réflexion!
      M-Eve

      Supprimer
  5. Coucou Marie-Eve, Tu es mon coup de coeur de la CPB . Bisous outre-Atlantique!

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ce travail très constructif et instructif :).

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...