CLICK HERE FOR FREE BLOGGER TEMPLATES, LINK BUTTONS AND MORE! »

Voici ma couleur d'enseignante

Ce blogue démontre ma couleur d'enseignante. Je partage ici ce qui me colle à la peau. Votre couleur est tout aussi pertinente! À vous de prendre ce que vous considérez comme inspirant et de laisser ce qui ne vous ressemble pas.

dimanche 15 juillet 2012

Différencier les leçons

J'ai déjà décrit ma manière de vivre les devoirs et leçons autrement (devoirs et leçons sous faire autrement sur mon blogue ici). En lisant la liste de commentaires faisant suite à un article publié par Zazou sur le sujet (lien ici), je me suis dit que je pourrais partager ma façon de différencier les leçons.

En faisant des devoirs au choix, tout en maintenant une communication fréquente avec les parents de mes élèves, je permets une certaine différenciation. Mes devoirs sont à la mesure de mes élèves et ils les font à leur rythme.

Pour les leçons, j'ai trouvé une manière de différencier qui implique cependant d'accepter, comme enseignante, que tous les élèves ne feront pas la même chose en même temps. Terminée la liste de mots à savoir écrire qui serait uniforme dans la classe. Terminés les faits numériques uniformes à apprendre à la maison. Surtout, terminée la dictée traditionnelle le vendredi matin...

En fait, j'ai réussi à faire vivre tout cela à mes élèves (mots, faits numériques à apprendre et dictée du vendredi), mais dans la diversité, pas en groupe-classe...

J'ai enseigné à mes élèves à se donner leurs dictées deux par deux. Ainsi, les élèves ne sont pas obligés d'étudier les mêmes faits numériques en même temps. Les élèves écrivent leurs dictées, comme on le faisait de la manière traditionnelle. En les corrigrant, je suis capable de savoir si l'élève a encore besoin de travailler la même table ou encore si je peux tout de suite l'amener plus loin. Une rencontre individuelle ou encore en sous-groupe peut être pertinente, selon le jugement de l'enseignante.

Pour les mots à savoir écrire, je fonctionne de la même manière: les élèves se donnent leurs dictées entre eux. Pour sélectionner les mots à étudier pour chaque élève, je donne une dictée de départ. J'ai sélectionné une constance orthographique (mots contenant le son x). Je dicte une liste de mots contenant cette constance orthographique. Les élèves verront donc quels mots sont difficiles pour eux. Il ne sert à rien de mettre du temps à étudier des mots qu'ils savent déjà écrire... Chaque élève aura donc une liste personnelle de mots à étudier. Nadon propose une séquence échelonnée sur 2 semaines pour travailler les mots d'orthographe (Écrire au primaire: réflexions et pratiques ici). Encore une fois, des rencontres individuelles ou en sous-groupes peuvent s'avérer pertinentes selon les besoins observés dans les cahiers.

La différenciation des leçons demande une certaine flexibilité de la part de l'enseignant. Il faut d'abord accepter la diversité, car tous les élèves ne feront pas les mêmes choses en même temps. Aussi, il faut accepter de faire confiance à nos élèves. Nous ne sommes pas en contrôle de la dictée quand, deux par deux, les élèves se donnent leurs dictées entre eux!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...