CLICK HERE FOR FREE BLOGGER TEMPLATES, LINK BUTTONS AND MORE! »

Voici ma couleur d'enseignante

Ce blogue démontre ma couleur d'enseignante. Je partage ici ce qui me colle à la peau. Votre couleur est tout aussi pertinente! À vous de prendre ce que vous considérez comme inspirant et de laisser ce qui ne vous ressemble pas.

jeudi 5 juillet 2012

FIC (4) En groupe-classe

En groupe-classe
Chapitre 2: Preparing students for thinking-oriented classroom

Les auteurs ont consacré le deuxième chapitre de leur ouvrage à certains principes à installer dans la classe pour favoriser les entretiens riches. Dans ma compréhension et dans mes mots, ils décrivent de la pratique guidée. C'est en fait le bout où ils décrivent comment les enseignants peuvent montrer à leurs élèves à utiliser le vocabulaire mathématique, planifier leurs démarches, les discuter, laisser des traces écrites complètes et partager les stratégies qu'ils utilisent en classe.

Vocabulaire:
Afin d'être en mesure de communiquer clairement ce qui se passe dans les cerveaux en action, les élèves ont besoin d'avoir un vocabulaire commun. Ici, la compétence à communiquer à l'aide du langage mathématique prend tout sons sens! Il faut s'assurer que les élèves ont une conception commune du vocabulaire spécifique utilisé en maths (stratégie, démarche, problème, solution...)

Discussions en groupe:
Un climat favorable aux discussions en groupe sera nécessaire. Il sera installé et valorisé tout au long de l'année. Je serai brève à ce sujet, car il s'agit en fait de votre gestion de classe. Cependant, j'ajouterai que les auteurs mentionnent que le rôle de l'enseignant dans les discussions en groupe tourne autour de trois éléments importants: un questionnement judicieux (questions ouvertes qui feront avancer les élèves dans leur raisonnement), la reformulation des interventions des élèves ainsi qu'une synthèse à la fin de la discussion.

Enseigner à planifier les démarches:
En situation problème, on s'attarde à la compréhension du problème, on sélectionne les informations importantes et et plonge bien souvent dans la démarche. L'étape de la planification de la démarche est importante et il faut l'enseigner aux élèves. Devant un problème présenté au groupe (dont la démarche n'est pas évidente au premier coup d'oeil et qui permet une variété de démarches possibles) l'enseignante demandera aux élèves comment on pourrait s'y prendre pour en arriver à la solution. On ne veut pas parler de la réponse tout de suite, on parle des stratégies qu'on pourrait mettre en application pour y arriver. Différentes stratégies seront proposées par les élèves et notées au tableau. On ne les met pas tout de suite en application, mais on demande aux élèves qui proposent une stratégie d'expliquer en quoi elle serait utile pour résoudre le problème.
Voici un exemple:
Dans une boutique de vélos, il y a 15 pneus. Combien y a-t-il de bicyclettes? Combien y a-t-il de tricycles?
  • Compter par 2 ou par 3
  • Dessiner des groupes de 2 et de 3 qui représenteront les pneus
  • Utiliser des petits cubes pour représenter chaque pneu
  • ...
Cette étape discutée en groupe permet à l'élève de développer sa métacognition devant un problème à résoudre. Aussi, elle permet de mettre l'emphase sur la démarche et l'utilisation de stratégies pertinentes et efficaces plutôt que sur la réponse (d'autant plus que plusieurs réponses sont possibles!) tout en précisant sa compréhension du problème à résoudre.

Enseigner à laisser des traces:
Beaucoup trop souvent, on demande aux élèves de laisser des traces de leurs stratégies sans trop leur montrer comment s'y prendre... Ils ont besoin de comprendre qu'on exige qu'ils laissent des traces claires tant pour eux que pour nous: si leurs traces sont claires et pertinentes, il sera plus facile pour eux de se retrouver dans leur raisonnement et cela nous permettra d'avoir une idée juste de leur raisonnement et ainsi mieux les aider.
Modéliser comment on laisse des traces qui expliquent notre raisonnement mathématique, utiliser le travail d'un ou de quelques élèves pour souligner ce qu'ils ont fait de bien à ce niveau ainsi que comment ils auraient pu clarifier davantage leur démarche, discuter en groupe de cet aspect de la résolution de problème estun enseignement bien important.
Il arrivera que les traces de l'élève nous donne des informations pertinentes, mais incomplètes. À ce moment, on fait un entretien individuel en lien avec la tâche pour aller chercher les données qu'il nous manque pour bien comprendre le raisonnement de l'élève.

Retour sur les stratégies utilisées:
Une fois que les élèves ont terminé le problème (en individuel ou en équipes), on revient en groupe pour discuter des démarches utilisés par ceux-ci. Cet aspect semble bien simple, mais il faudra que les élèves apprennent à communiquer clairement ce qu'ils ont fait. Cela prendra plus de temps et de pratique pour certains que pour d'autres qui seront d'emblée plus volubiles. Le questionnement de l'enseignant est une clé ici pour aider les enfant à développer cette habileté. On posera des questions ouvertes. Si on voit que l'élève ne sait trop comment y répondre clairement, on lui posera des questions de plus en plus spécifiques qui l'aideront à s'exprimer. Sans oublier de le remercier d'avoir partagé ses stratégies. En vivant de plus en plus de réussites, l'élève prendra de l'assurance et le soutien de l'enseignant sera moins nécessaire.

Objectivation de l'activité:
Les auteurs soulignent l'importance de donner aux élèves l'opportunité de parler de leur expérience. Ils traitent ici de l'aspect affectif d'une telle démarche. On félicite les élèves de leurs progrès et de leurs attitudes favorables et on les rassure en leur expliquant qu'il est normal d'éprouver parfois quelques difficultés, mais qu'en s'entraînant et en se soutenant, tous avanceront!

Lien avec les ouvrages de Van de Walle:

Le fait de traiter des problèmes mathématiques en contexte de problèmes, en groupe et de pratiquer un partage de stratégies est aussi une pratique suggérée par les auteurs de ma "bible en mathématiques" L'enseignement des mathématiques - L'élève au centre de ses apprentissages. Effectivement cette manière de partager les stratégies utilisées permet aux élèves de voir différentes manières de résoudre un problème en enrichit leur bagage de connaissances antérieures pour les prochains problèmes à résoudre. Aussi, cela démontre que dans l'éventualité où une démarche qu'ils auraient choisi pour résoudre un problème était plus compliquée que prévu, ils peuvent réfléchir à une autre stratégie qui leur permettrait d'y arriver. En fait, cela ramène au socio-constructivisme.

5 commentaires:

  1. Je lisais ton article et je faisais le lien avec l'ouvrage de Van de Walle également.

    Pour l'avoir expérimenter quelques fois avant la fin de l'année, j'y vois vraiment beaucoup d'avantages à l'appliquer quotidiennement en classe. J'ose y voir tous les aspects positifs que cette approche aurait sur nos élèves sur une année complète!

    Merci encore, je te suis toujours!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà essayé moi aussi et j'y voyais beaucoup d'avantages. La seule chose à laquelle je devais faire attention était d'éviter que ces périodes d'échange en groupe ne soient trop longues. La concentration et la participation des élèves sont vitales pour le succès de ces activités alors il faut savoir s'arrêter avant qu'ils ne décrochent.

      M-Eve

      Supprimer
  2. Exactement, j'ai fait le même constat. Cependant, je me disais qu'avec la pratique régulière, les élèves et moi prendrons de l'expérience. Les élèves deviendront meilleurs pour expliquer leur démarche e tmoi pour questionner efficacement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Probablement. De mon côté, je me suis dit qu'en faisant des périodes de groupe-classe plus courtes, mais plus fréquentes serait probablement payant pour tout le monde!
      M-Eve

      Supprimer
  3. Je le crois bien aussi!

    Nous le verrons en pratique, car c'est le meilleur moyen de constater les progrès ou les améliorations à apporter.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...