CLICK HERE FOR FREE BLOGGER TEMPLATES, LINK BUTTONS AND MORE! »

Voici ma couleur d'enseignante

Ce blogue démontre ma couleur d'enseignante. Je partage ici ce qui me colle à la peau. Votre couleur est tout aussi pertinente! À vous de prendre ce que vous considérez comme inspirant et de laisser ce qui ne vous ressemble pas.

dimanche 30 septembre 2012

Les étiquettes... et la confidentialité!

Qu'est-ce qu'on peut nuire à un élève en ne respectant pas la confidentialité! Bien sûr, nous sommes des humains et nous avons parfois besoin de ventiler ce que nous vivons en classe avec certains élèves qui représentent pour nous des défis professionnels, disons-le comme ça... Nous avons aussi besoin d'échanger nos trucs et stratégies afin de s'outiller pour mieux intervenir. Cependant, il faut faire attention parce que si on "étiquette" l'élève aux yeux des autres intervenants, on peut lui nuire considérablement!
En créant une réputation à un ou des élèves, on modifie l'attitude que les autres auront à son égard, et ce, que ce soit positif ou non. L'effet pygmalion a été observé et prouvé, il ne faut pas l'oublier!
 
Personnellement, et c'est mon avis, je pense qu'il est professionnel de respecter certaines règles que je m'impose et que j'ai envie de partager. Je répète que c'est ma couleur et que c'est à vous de donner ou non de la crédibilité à mon propos. Mais je pense que la réflexion sur les étiquettes peut être pertinente... C'est vrai que je suis frileuse sur la question, mais bon...
 
  • Éviter de nommer des élèves devant des personnes qui ne sont pas en lien direct avec eux. En salle des profs, par exemple...
  • Parler des élèves de manière spécifique seulement avec les intervenants qui gravitent autour d'eux ou qui peuvent nous orienter dans nos interventions.
  • Parler des élèves en privé. Dans un local, la porte fermée, la conversation risque beaucoup moins d'être surprise par des oreilles qui ne sont pas concernées.
  • Émettre des faits, pas des jugements ou des opinions. Nous sommes des humains, il est donc difficile d'être réellement objectifs. Cependant, en s'efforçant de s'en tenir aux faits, aux comportements observables (qu'on parle de comportement ou d'académique), il est moins probable que la réputation créée soit déformée ou interprétée. J'insiste ici aussi sur les traces écrites qu'on laisse dans le dossier d'un enfant.
  • Apprendre à connaître l'élève et se faire sa propre idée de ses besoins, forces, défis. Relativiser la crédibilité qu'on donne à la réputation qu'a un élève. Il peut arriver que le contexte de l'élève change et que ça influence ses manières d'être à l'école...
Ma conviction: il n'est que professionnel que de faire bien attention à la réputation qu'on crée ou qu'on endosse, car cela a une incidence sur le vécu scolaire de l'élève concerné ainsi que sur les intervenants qui gravitent autour de lui ou elle!
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...