CLICK HERE FOR FREE BLOGGER TEMPLATES, LINK BUTTONS AND MORE! »

Voici ma couleur d'enseignante

Ce blogue démontre ma couleur d'enseignante. Je partage ici ce qui me colle à la peau. Votre couleur est tout aussi pertinente! À vous de prendre ce que vous considérez comme inspirant et de laisser ce qui ne vous ressemble pas.

dimanche 4 novembre 2012

Les TIC dans nos classes



La semaine dernière, une journée a été consacrée à un colloque portant sur les TIC dans ma région. Nombreuses ont été les personnes intéressées par le sujet. Un grand éventail d'ateliers étaient disponibles. N'ayant pas de TNI et étant intéressée par les manières d'intégrer les TIC dans mon enseignement au quotidien, j'ai choisi 4 ateliers qui m'ont fait connaître certains outils à ma disponibilité et d'autres qui m'ont donné des idées simples pour les utiliser dans mon enseignement quotidien de certaines compétences.
 
Je ne ferai pas un compte-rendu des ateliers auxquels j'ai assisté, mais j'irai d'une petite conviction de mon cru. Après tout, quand on assiste à des formations, c'est pour voir ce qui nous colle à la peau et qu'on peut appliquer directement dans nos pratiques pédagogiques!
 
La technologie dans nos vie est monnaie courante. Notre travail d'enseignant n'est pas que de faire en sorte que nos élèves soient bons à l'école, mais qu'ils soient bons dans la vie qu'ils choisiront! On leur permet, à l'école, de construire des connaissances et des compétences qui, nous le souhaitons bien, favoriseront les opportunités qu'ils auront de se construire une vie dans laquelle ils seront épanouis et compétents. Comme la technologie est monnaie courante dans la vie, il devient impératif qu'elle devienne monnaie courante à l'école aussi.
 
La technologie est-elle monnaie courante dans ma vie? Sans aucune hésitation! La technologie est-elle monnaie courante dans ma vie professionnelle? Sans aucune hésitation! La technologie est-elle monnaie courante dans la vie de mes élèves? Sans aucune hésitation! La technologie est-elle monnaie courante dans la vie scolaire de mes élèves? Heum???
 
Ce n'est qu'un réflexe d'enseignant que de penser: "je veux bien intégrer les TIC dans ma classe, mais les outils technologiques mis à ma disposition ne me le permettent que plus ou moins". Je suis la première à affirmer qu'il est complexe de faire utiliser le laboratoire informatique à mes élèves en raison de tous les bogues que j'ai vécus! On perd beaucoup moins de temps à écrire au tableau qu'à tenter de faire fonctionner un ordinateur et un projecteur multimédia qui refusent de collaborer et qui demandent qu'on les installe, qu'on les branche avant de les utiliser et qu'on les retourne dans le matériel disponible pour toute l'école après une leçon.
 
Cependant, ce que le colloque m'a amené à voir, c'est que même si je n'ai pas de TNI dans ma classe, d'ordinateur ou de tablette interactive pour chacun de mes élèves, il est tout à fait possible d'utiliser les outils de la technologie au service de l'apprentissage des élèves. Appareil-photo, enregistrement de la voix, logiciel de dessin, didapages, blogue, courriel, présentation de films, d'animations, d'informations par internet, projection d'images... Les possibilités sont incalculables et accessibles. D'accord, il n'y a qu'un appareil-photo dans l'école, mais j'en ai un à la maison qui peut aussi servir! D'accord, je n'ai pas d'enregistreuse numérique, mais je peux utiliser simplement le logiciel Audacity et publier en format MP3 les travaux des élèves. D'accord, je n'ai pas de TNI, mais je peux utiliser le projeteur multimédia. D'accord, je ne connais pas toutes les fonctionnalités de tous les logiciels disponibles, mais mes élèves ont des connaissances épatantes quand vient le temps de dompter la bête informatique. On pense que c'est plus chronophage et complexe de mettre les mains des élèves sur les touches, mais la réalité est qu'ils apprennent vite quand on le leur permet!
 
Ma conviction: l'utilisation des TIC en classe n'est qu'une réussite quand la pédagogie en fait partie! L'informatique n'est qu'un OUTIL. Si les outils sont mal utilisés, les élèves n'apprendront pas plus. Il revient donc aux enseignants à s'obliger à réfléchir à la manière, simple et accessible, d'amener les TIC dans notre enseignement comme une valeur ajoutée à ce qu'on fait déjà!

Je ramène le lien vers une conférence suggérée par Brigitte Prof qui est pertinent ici.

6 commentaires:

  1. Oh, merci pour ton article!

    Je me dis exactement ce que tu as décrit dans ton article. Je dois aussi avouer que sur mes 4 autres collègues de 1er cycle, il y en a 3 avec un TBI et que j'ai hâte d'en avoir un dans ma classe à moi... Pour l'instant, ma super collègue m'accueille dans sa classe pour une lecture partagée par semaine en Team Teaching.

    Sinon, cette semaine, j'ai réalisé en tentant d'aider une collègue à connecter le téléviseur au lecteur DVD que la télévision avait un prise USB. Donc, je peux y brancher ma clé pour une lecture interactive ou une lecture partagée en classe. Les illustrations sont donc plus accessibles pour l'ensemble des élèves... Du coup, je me suis proposée pour héberger le télévisuer!!! ;0D

    Je comptais également utiliser Audacity pour enregistrer la lecture des oeuvres littéraires de mes élèves. Quelques premiers pas, mais je me dis toujours qu'il vaut mieux faire de petits pas que rien du tout!!!

    Il y a également Pépins (si ma mémoire est bonne) qui avait présenter une manière de se bidouiller un TBI à l'aide d'un Wii je crois... Article qui peut être intéressant!!

    Je te souhaite bonne chance dans tes projets technologiques et fais-nous en part! C'est toujours intéressant de savoir ce qui se passe chez nos cyber-collègues!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wow! Il y a une télé avec un port USB dans ton école!!! Que vous êtes techno!!! Je dois dire que je ne suis pas vraiment à plaindre non plus, mais c'est avec mes outils personnels que j'utilise quotidiennement l'ordinateur et le projecteur...

      Le pas de plus que je souhaite franchir (peut-être l'an prochain), c'est de faire "pitoner" les élèves de manière hebdomadaire.

      Une chose à la fois!
      M-Eve

      Supprimer
  2. Notre école techno? Je ne pense pas... je pense même que nous sommes en arrière par rapport à certains milieux à Montréal...

    Mais, la télévision vient d'être changée... alors du coup, je ne sais même pas si la direction le savait que la télé avait une prise USB...:0D

    Je mets les freins justement sur mes outils personnels, car je donne beaucoup de sous pour ma classe et quand ça brise, c'est encore moi qui paie de ma poche alors que cela ne devrait pas être le cas. Toute école devrait être bien équipée et les profs ne devraient pas à avoir à fournir leurs outils personnels pour enseigner que ce soit pour des oeuvres littéraires, un portable, un disque externe, etc...

    Tout un défi quand même que de faire "pitonner" tes élèves au quotidien. Qu'as-tu en tête pour y parvenir?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison au niveau du matériel qui devrait être fourni dans les écoles, mais cela est un débat de société immense (la priorité de l'éducation)... Je ne suis pas prête à attendre que la société se réveille au niveau de l'importance cruciale d'investir en éducation (politique, budgets...)

      Pour les faire pitonner quotidiennement, je... vais tout de suite pondre un article qui répond à ta question tiens!

      Merci Zazou!
      M-Eve

      Supprimer
  3. Tu as raison pour le débat de fond sur la valorisation de l'éducation... et je te comprends tellement de ne pas avoir envie que la société se réveille...

    Je viens de lire ton nouvel article et il est super!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, j'ai très très envie que la société se réveille! Et le plus tôt sera le mieux en mon sens, mais disons que ma naïveté a ses limites... Depuis plusieurs années, nous vivons des coupures astronomiques tant au niveau des budgets que des encadrements (évaluation, classement des élèves, etc...)

      Je n'attendrai donc pas que le mouvement général se fasse pour faire vivre à mes élèves des situations payantes pour eux, car je serai malheureuse dans mon travail et mes élèves seront possiblement moins épanouis...

      En même temps, je sais qu'en faisant moi-même, je ne fais pas sentir le manque criant qui pourrait justifier qu'on change un peu les choses... Dilemme professionnel qui s'est résolu dans mon esprit pour le mieux de mes élèves et ma qualité de vie à moi au travail...

      M-Eve

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...