CLICK HERE FOR FREE BLOGGER TEMPLATES, LINK BUTTONS AND MORE! »

Voici ma couleur d'enseignante

Ce blogue démontre ma couleur d'enseignante. Je partage ici ce qui me colle à la peau. Votre couleur est tout aussi pertinente! À vous de prendre ce que vous considérez comme inspirant et de laisser ce qui ne vous ressemble pas.

mercredi 16 janvier 2013

L'intimidation

Gros sujet, l'intimidation! Il a beaucoup fait couler d'encre dans les dernières années. Les écoles ont donc été scrutées sous cet angle. L'intimidation chez les jeunes survient en terrain scolaire alors on a tendance à questionner ce qui se fait dans les écoles pour prévenir et gérer de telles situations.
 
Ma position sur le sujet a toujours été la même: l'intimidation, c'est une réalité très sérieuse qu'il ne faut pas prendre à la légère, qu'il ne faut pas tolérer, mais qui doit aussi être traitée de manière réaliste dans la société. Enrayer l'intimidation, c'est quasi-utopique. Par définition, de l'intimidation, c'est un rapport de force qu'un exerce sur l'autre. Évidemment, cela ne se passe pas souvent sous les yeux des enseignants! On peut agir quand on le sait, mais il est difficile d'être responsable d'intervenir dans une situation qui nous est cachée avec doigté...
 
Dans ma classe, j'essaie de garder mes antennes; question de voir passer les signes qui porteraient à croire qu'un élève pourrait en vivre ou encore en faire vivre. Un travail est nécessaire tant au niveau du groupe, que des individus impliqués. Étant dans cette réflexion, je partage les pistes d'intervention que je privilégie dans ma classe, et ce, chaque année. Oui, chaque année, des situations propices à tourner en intimidation se produisent et il faut intervenir! C'est donc faux d'affirmer que les membres de l'équipe-école se déresponsabilisent face à l'intimidation... en tous cas chez moi!

Travail sur le groupe:
Une situation d'intimidation ne se vit que très rarement devant les personnes qui ont un rôle d'autorité dans l'école. Les intimidateurs tenteront de cacher leurs gestes, question d'éviter les réprimandes. Le premier travail que je fais dans ma classe, et ce, dès le tout début de l'année, c'est d'expliquer qu'ici le respect est une priorité. "Je n'accepterai pas que tu manques de respect aux autres et je n'accepterai pas que les autres te manquent de respect". Aussi, j'en profite pour glisser que les témoins silencieux de situations inacceptables font aussi partie de la dynamique d'intimidation. J'encourage donc mes élèves à tenter de régler leurs conflits, mais à demander de l'aide s'ils en ont besoin. Je les encourage aussi à dénoncer des situations inacceptables dont ils seraient témoins. Nous discutons d'exemples de situations qui méritent d'être dénoncées.

Au fil de l'année, si je vois des situations survenir, j'interviens en grand groupe, mais sans jamais nommer de noms. Ainsi, je m'organise pour que les élèves sachent que je suis aux aguets. Je leur rappelle mes attentes envers eux à ce niveau. Je parle de manière générale. Je m'adresserai aux personnes concernées en privé.

Travail sur la cible de l'intimidation:
C'est peut-être moi, mais je n'aime pas l'appellation "victime". Je préfère voir la personne vivant de l'intimidation comme une cible. Je fais cette distinction, et je l'explique aux élèves, parce que je considère qu'une victime n'a pas vraiment de pouvoir devant son intimidateur, alors qu'avec l'aide des différentes personnes-ressources, nous réussirons à lui rendre ce pouvoir de se faire respecter.

Des interventions s'imposent pour travailler certains aspects qui protègeront la cible de l'intimidation et qui lui permettront de réagir. Ces interventions varieront en fonction de l'élève concerné et de la situation. Le jugement professionnel est important ici. Le travail d'équipe l'est tout autant! Impliquer l'éducateur ou l'éducatrice de l'école, informer la direction, les parents, etc. seront des éléments clés de l'intervention qui se vivra.

En gros, le travail sur la cible de l'intimidation est de l'amener à se faire respecter.

Travail sur le, la ou les intimidateurs:
Je rencontrerai aussi les élèves qui agissent de manière inacceptable avec la cible. La première chose que je fais, c'est de nommer la situation et faire réaliser aux élèves l'impact de leurs gestes ou de leurs paroles. Je nomme la réalité qu'est l'intimidation et nous discutons des raisons qui les amènent à agir ainsi avec la cible.

Certains élèves seront inconscients réellement de la portée de leurs comportements et attitudes. Cette simple prise de conscience provoquera un malaise assez important pour les convaincre de modifier leur attitude. D'autres auront moins d'empathie pour la cible. Je les encadre donc autrement. C'est ici que mes antennes sont importantes. Elles doivent absolument se joindre à une constance qui sera fondamentale. Intervention 100%! Chaque situation devra être adressée, aussi petite semble-t-elle.

Voilà... ce sont les interventions de base que je place dans ma classe en cas de situation d'intimidation ou même de situation susceptible de devenir de l'intimidation. En souhaitant que ça favorisera l'harmonie entre les élèves. Se sentir en sécurité à l'école est plus qu'important, ce peut être vital...




1 commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...