CLICK HERE FOR FREE BLOGGER TEMPLATES, LINK BUTTONS AND MORE! »

Voici ma couleur d'enseignante

Ce blogue démontre ma couleur d'enseignante. Je partage ici ce qui me colle à la peau. Votre couleur est tout aussi pertinente! À vous de prendre ce que vous considérez comme inspirant et de laisser ce qui ne vous ressemble pas.

mardi 2 avril 2013

L'écriture et l'informatique: questionnement!!!

Utiliser l'ordinateur (ou la tablette) en écriture est franchement cohérent! Qui, comme adulte, écrit encore à la main dans la vie de tous les jours?! On le fait pour certaines choses comme une carte qu'on veut offrir à quelqu'un, une liste qu'on se fait pour éviter d'oublier quelque chose, etc.  Dans le cadre de notre travail, dans nos communications avec les autres (courriels, textos...), on écrit beaucoup plus avec le clavier qu'avec du papier et des crayons.
 
Dans les deux dernières années, j'ai découvert le plaisir d'utiliser de plus en plus les TIC dans ma pédagogie. Je n'irais pas encore jusqu'à me qualifier de "technopédagogue", mais j'utilise quotidiennement mon ordinateur et mon projecteur pour enseigner et mes élèves ont de plus en plus les mains sur les touches! Je glisse ici, presque discrètement, une étude qui porte sur la compétence des enseignants en matière de TIC... et un rapide article soulignant les caractéristiques d'un technopédagogue compétent.
 
Il y a deux semaines, je me suis convertie à la tablette. Je voyais plusieurs personnes de mon entourage utiliser et apprécier la leur, de même que leur téléphone intelligent (je n'ai même pas de cellulaire), mais en toute honnêteté, mon ordinateur me convenait parfaitement! Je ne voyais pas l'avantage de payer aussi cher pour avoir un "presque ordinateur"... Mon iPad mini m'a évidemment coûté moins cher, mais je réalise que ce n'est pas du tout un "presque ordi"! Je l'apprivoise encore, mais je vois toutes les possibilités qu'il permet dans une classe.
 
En écriture, mes élèves utilisent surtout l'ordinateur pour publier un texte terminé. Ils sont à l'âge où l'ordinateur est un outil très présent dans leur vie et ils ont envie que ce soit aussi le cas dans leur vie scolaire. "Peut-on rédiger à l'ordinateur, c'est plus rapide écrire sur le clavier?"
 
En toute honnêteté, je rédige presqu'exclusivement à l'ordinateur quand j'écris exactement pour la raison que mes élèves mentionnent! J'ai lu dernièrement un article que j'ai malheureusement du mal à retracer, mais qui portait sur les pratiques technopédagogiques des enseignants, de leurs impacts sur l'apprentissage et la motivation des élèves. L'article me semblait crédible! Un des aspects qui était mentionné est la facilité d'utiliser l'ordinateur en écriture et le fait que les enseignants le font avec réticence. On y suggérait de permettre aux élèves de rédiger leurs textes à l'aide des outils informatiques, de les imprimer pour qu'ils puissent se réviser et se corriger pour ensuite transposer leurs corrections sur leur version informatique. 
 
Je me questionne encore à ce sujet.
 
D'une part, je pense que ce n'est que logique! Moi-même, je fonctionne ainsi depuis que j'utilise les outils informatiques dans mon quotidien scolaire (comme étudiante à l'époque et comme enseignante maintenant). Aussi, c'est l'ère dans laquelle nous vivons et je pense que d'enseigner aux élèves à utiliser les TIC de manière tant responsable que rigoureuse est important!
 
Par contre, l'importance de savoir utiliser le papier et le crayon, de savoir former les lettres, de se permettre de raturer, de laisser des traces de l'évolution d'un texte me freinent... Comme enseignante, j'ai BESOIN de voir toutes les traces du raisonnement de mes élèves tout au long du processus d'écriture. Plus les élèves sont jeunes, plus je pense qu'il est primordial de continuer à écrire sur du papier, mais en vieillissant???
 
Qu'en pensez-vous?
 

4 commentaires:

  1. Bonjour et chouette question à soulever !

    Pour ma part, je pense que oui, le crayon et le papier sont très importants dans l'apprentissage. J'ai la chance d'avoir pu récupérer le "cahier spécial de devoirs mensuels" de mon arrière grand-père, dont le remplissage a été effectué de mars 1885 à mai 1886 (l'année de ses 9-10 ans).

    L'introduction de ce cahier parle d'elle-même :
    "Enfant ! Ce cahier vous est remis pour être le compagnon et le témoin de vos études, durant tout le temps que vous passerez à l'école. (...) A mesure que ce cahier se remplira, vous aurez le plaisir de voir vous-même les progrès que vous aurez faits : on pourra les mesurer d'un coup d'oeil en comparant les dernières pages aux premières." Je vous passe les détails, mais les pages sont foliotées pour que les bonnes comme les mauvaises pages soient conservées. Ce qui compte c'est le progrès de l'enfant, en 'compétition' avec lui-même.

    Dans les pages du cahier, il y a notamment des cours d'écriture. Et lorsque l'on constate la qualité des cahiers de cette époque avec un cahier d'aujourd'hui, il est vrai que l'intérêt du papier et du crayon est évident.

    La technologie et les nouveaux outils sont à mon sens des plus qui doivent permettre d'aller plus loin. Ils sont très pertinents comme compléments, mais ne doivent en rien remplacer les bases de l'apprentissage, dont l'écriture fait partie.

    Je vous rassure, c'est un mordu du numérique qui parle ;-).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Julien,

      D'abord, bienvenue sur mon blogue et MERCI d'avoir pris le temps d'ajouter ta touche dans la réflexion pédagogique que j'ai soulevée par cet article!

      Le point que tu soulèves est franchement intéressant! J'ai aimé "voir" le carnet de ton arrière-grand-père! C'est bien vrai qu'avec le recul, il est franchement intéressant de constater le progrès qu'une personne a pu faire d'année en année. Peut-on le réaliser par des accomplissements numériques? Possiblement, mais c'est vrai que les traces seront bien différentes!Les traces numériques peuvent être pertinentes, mais ne doivent certainement pas être les seules.

      Il a toujours été clair dans mon esprit que la technologie ne remplacera jamais la base! Écrire, ça peut se faire à l'aide de l'outil informatique, mais ça devra toujours demeurer un geste manuscrit aussi!

      Là où je me questionne, c'est jusqu'à quel moment ou jusqu'à quelle limite doit-on protéger cette base qu'est l'écriture manuscrite? À partir de quel moment est-il pertinent et correct de toucher de manière plus importante au numérique? Ces outils informatiques sont un "must" dans la société dans laquelle nous vivons et les élèves doivent aussi devenir des citoyens qualifiés. Le numérique en fait-il partie?!

      Merci de participer au débat!!! Je garderai le carnet de ton arrière-grand-père en tête très longtemps!

      M-Eve

      Supprimer
  2. De rien, avec plaisir ! Si tu veux, je peux t'envoyer le scan de quelques pages par email. Ca vaut le coup d'oeil ! N'hésite pas à me le demander. Bonne continuation pour ton blog, que je suis ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Julien,

      Tu es effectivement le bienvenu sur mon blogue aussi souvent que tu en as envie! Il me fait bien plaisir de savoir que tu t'intéresses à ce que je publie!

      As-tu toi-même un blogue? Si oui, tu pourrais publier les quelques pages du carnet de ton arrière-grand-père... Il me ferait plaisir de publier le lien!!!

      M-Eve

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...