CLICK HERE FOR FREE BLOGGER TEMPLATES, LINK BUTTONS AND MORE! »

Voici ma couleur d'enseignante

Ce blogue démontre ma couleur d'enseignante. Je partage ici ce qui me colle à la peau. Votre couleur est tout aussi pertinente! À vous de prendre ce que vous considérez comme inspirant et de laisser ce qui ne vous ressemble pas.

vendredi 19 juillet 2013

Rallye-liens sur la gestion de classe: les styles d'autorité

La gestion de classe est tout un sujet et une discussion sur le forum des profs blogueurs a donné naissance à ce rallye-liens organisé et géré par Pepourlavie.
 
Évidemment que depuis un an, je me suis commise sur le sujet. Je vous invite donc à aller patauger dans cette section de mon blogue pour voir ce qui s'y trouve!
 
Plus spécifiquement à ma participation au rallye-liens, j'ai décidé de retourner voir dans mes notes prises lors d'une formation donnée par M. Camil Sanfaçon, consultant en éducation ici au Québec, et parler des styles d'autorité. Cette formation m'avait fait réfléchir à qui je suis dans une classe ainsi qu'à qui je souhaite être avec mes élèves.
 
Les trois styles d'autorité:
  • Le non-affirmatif: C'est un intervenant qui ne s'affirme pas et qui n'est pas clair dans ses demandes aux élèves. Il parle trop et n'agit pas assez, car il répète souvent ses demandes sans trop en appliquer les conséquences annoncées. Il a peur de bouleverser les enfants, s'inquiète au sujet de sa popularité auprès de ses élèves et se laisse maltraiter verbalement ou même physiquement. Dans sa communication, le non-affirmatif utilise une voix hésitante, fait des messages moralisateurs, donne des ordres vagues et à la chaîne... sous forme de question.
  • L'affirmatif: C'est un intervenant qui communique et explique clairement et précisément ses besoins, attentes et sentiments aux élèves. Il établit son autorité et s'assure d'avoir le rôle du leader dans la classe. Il affiche une attitude ferme et établit une relation interpersonnelle. Il énonce ses règles de classe et concrétise le tout par l'action. Il agit et réagit avec fermeté, mais d'une façon juste et équitable. Il écoute le point de vue de l'enfant, est empathique. Il émet des demandes claires et précises, applique les conséquences raisonnables prévues et annoncées aux élèves, donne brièvement les raisons. Dans sa communication, l'affirmatif permet la négociation. Il utilise l'échange d'information à partir de questions ouvertes, recherche les causes et émet des hypothèses. Il éclaire et avise l'autre plutôt que de le contrôler, donne des ordres précis et directs et favorise un climat agréable dans les échanges.
  • L'agressif: Cet intervenant entre dans des luttes de pouvoir. Il argumente avec insistance, applique des sanctions drastiques et imprévues, prend pour acquis que les règles sont comprises. Il sème le discrédit sur le raisonnement des élèves. Il communique clairement et précisément ses besoins et ses attentes, mais s'emporte tellement que les élèves apprennent dans un climat de peur et de stress. Souvent, les droits des élèves peuvent être lésés. Il adopte un comportement criard pour commander le respect et manque de respect pour les élèves. Il tient les élèves par la menace, perd souvent le contrôle de lui-même et se comporte de manière à affecter mentalement les élèves. Dans sa communication, l'agressif vise à blâmer, rabaisser, interdire... Il accorde peu de confiance à l'autre et parle à sa place. Il travaille trop sur le pouvoir.
Je pense que si un profil peut nous ressembler davantage, en chaque enseignant reposent les trois styles d'autorité. Certaines situations ou contextes nous déstabiliseront et nous feront pencher du côté agressif ou encore non-affirmatif. Cependant, je pense qu'il faut aspirer à l'autorité affirmative de manière à être véritablement le leader de la classe. À exercer ce rôle dans le respect des élèves et à créer un climat sain où chacun se sentira à sa place dans la classe. "Une main de fer dans un gant de velours", "constance et cohérence forment la crédibilité", "faire vivre les règles de la classe par des actions raisonnables" sont des phrases dont j'aime me souvenir afin d'être en contrôle de ma classe de manière saine!


 


4 commentaires:

  1. Je n'avais jamais lu ça. C'est étrange, je viens de reconnaître des collègues au sein de chacune des catégories!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien vrai, petitejulie qu'on a des images d'autres suite à de l'info de ce genre...

      Cependant, le plus difficile, mais le plus constructif, est de se voir le plus objectivement possible et s'ajuster au besoin!

      M-Eve

      Supprimer
  2. Je suis tatillonne...ce n'est pas un rallye lien sur tes convictions en éducation :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut ANONYME,

      ce ne sont pas mes convictions... ce sont trois styles d'autorité observés dans les classes ayant un impact direct sur la manière dont l'intervenant installe sa gestion de classe et relatés par un consultant crédible, M. Camil Sanfaçon. (il est auteur chez Chenelière si tu veux voir son parcours).

      Ma conviction serait de dire qu'aucune recette miracle n'existe en matière de gestion de classe! Il faut y aller avec qui nous sommes, savoir créer un bon lien avec ses élèves et leurs parents et savoir communiquer efficacement aux élèves ce qu'on attend d'eux pour favoriser leur collaboration. Il faut aussi savoir s'ajuster au groupe qu'on a devant nous! Certains ont besoin de plus d'émulation que d'autres. Et mille et une façons de le vivre en classe existent (du clip chart à la comptabilisation de points menant à des sanctions ou des privilèges en passant par des cahiers de communication, des rencontres avec les personnes concernées, des retenues ou encore des périodes de privilèges...) Mais les bases de la recherche devraient fonder nos choix professionnels... Ça, c'est ma conviction: l'enseignant doit savoir user de son jugement professionnel pour faire des choix éclairés en fonction des besoins de ses élèves!

      M-Eve

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...