CLICK HERE FOR FREE BLOGGER TEMPLATES, LINK BUTTONS AND MORE! »

Voici ma couleur d'enseignante

Ce blogue démontre ma couleur d'enseignante. Je partage ici ce qui me colle à la peau. Votre couleur est tout aussi pertinente! À vous de prendre ce que vous considérez comme inspirant et de laisser ce qui ne vous ressemble pas.

samedi 11 janvier 2014

La place de la pédagogie dans nos vies d'enseignants

Il y a un peu plus d'un an, j'écrivais au sujet du leadership pédagogique suite à la lecture d'un ouvrage préconisant les communautés d'apprentissage professionnel. L'article est ici pour les intéressés.
 
Ceux et celles qui me suivent ou qui se sont promenés sur mon blogue ont compris qu'un des aspects cruciaux de la profession à mes yeux, je dirais même de ma perception du professionnalisme, est la formation continue.
 
Aujourd'hui, je publie un questionnement qui m'habite, qui se traduit par des frustrations par moments, mais qui ne se veut pas non plus un coup de gueule visant les collègues avec lesquels j'ai travaillé ou les directions qui m'ont encadrée! La pédagogie dans la vie des enseignants est-elle réellement au cœur de nos préoccupations, de nos horaires, de nos valeurs, de nos quotidiens? C'est une question que je pose à notre société, surtout.
 
Tous les jours où nous enseignons sont empreints de pédagogie, j'en suis bien d'accord. Ma réflexion porte plutôt sur les moments professionnels où nous ne sommes pas en présence d'élèves. Ces moments qui devraient être, en mon sens, du temps pour peaufiner notre enseignement, nous renseigner sur la recherche, réfléchir à nos pratiques pédagogiques, faire des liens avec les dites recherches, échanger avec les collègues ou les conseillers pédagogiques des manières de transférer ces connaissances vers nos pratiques directes avec les élèves, etc. Ces moments en dehors de la présence des élèves qui ont un impact direct sur leur réussite. On s'entend que plusieurs recherches l'affirment: le facteur premier de la réussite des élèves est la compétence de leurs enseignants!
 
Une véritable culture de formation continue dans une ÉCOLE, ça se peut?! Je le vis avec ma nouvelle équipe de travail cette année, je l'ai vécu avec d'autres collègues dans le passé et j'y touche aussi avec des collègues plus éloignés de mon quotidien, mais dans une ÉCOLE où cette valeur est non seulement véhiculée, mais vécue... disons que ça fait encore partie de mes fantasmes...
 
Il me semble que certaines solutions pourraient être plutôt simples et efficaces... Il me semble qu'il devrait certainement être possible d'installer cette véritable culture de la pédagogie dans une école sans nuire à l'autonomie professionnelle de chacun et en respectant les différentes réalités de chacun des groupes dans une école (des plus petits aux plus grands). Il me semble que du TEMPS pour s'y attarder, personne ne peut être contre... Cela est-il réaliste, compte tenu de tout ce qui fait partie des responsabilités que les membres d'une équipe-école doivent partager au quotidien?
 
Certains aspects de la pédagogie ou encore de la formation continue ne sont réellement que plus ou moins réfutables... Les recherches fondées sont difficiles à obstiner! Les encadrements prescrits sont difficiles à contourner! Je comprends que ça peut être déstabilisant de sortir d'un confort que nous avons trouvé ou encore de convictions pédagogiques profondes, mais quand les recherches le prouvent? Quand d'autres autour le vivent et partagent leurs réussites? Quand la loi cite l'obligation de s'occuper de sa formation continue? Quand s'engager dans une démarche individuelle et collective est une compétence professionnelle régissant la profession?
 
Un des ingrédients incontournables pour y arriver, c'est le temps qu'on y consacre, à cette pédagogie! Je disais plus haut que ce n'est pas un coup de gueule dirigé vers des collègues ou des directions, et je le répète. Cependant, j'ai envie de dénoncer le fait qu'on priorise parfois (trop souvent à mon goût) d'autres aspects de la vie d'une école... C'est faux d'affirmer que nous n'avons pas de temps dans notre horaire... Nous avons dans nos tâches du temps de travail de nature personnelle, du temps de tâches complémentaires et je pense que c'est à nous de faire en sorte que ce temps soit maximisé et orienté vers la pédagogie!
 
Parlant de temps à accorder pour favoriser les pratiques pédagogiques gagnantes, j'insiste sur le fait que s'engager dans une telle démarche se réalise sur une période assez longue! Dans mon cas, j'ai mis autour de 4 ans à changer mes pratiques en lien avec l'enseignement de la lecture et de l'écriture avant de me sentir satisfaite. Et cela ne veut pas dire que j'ai l'impression d'avoir fait le tour de mes apprentissages professionnels, mais plutôt que je me sens maintenant assez solide dans ma pédagogie pour arrêter d'en faire une priorité et pour me consacrer à un autre élément que j'aimerais peaufiner dans mes pratiques.
 
Quand je vois des écoles s'engager dans une démarche de formation collective et échelonnée sur une période de temps assez longue pour réellement implanter dans les classes des pratiques pédagogiques cohérentes d'une année scolaire à l'autre, je trouve ça beau! Quand je vois des écoles faire des cercles de lecture professionnels afin d'arrimer leurs pratiques pédagogiques et échanger tant sur leurs lectures professionnelles que sur les impacts de ces lecture dans leur quotidien avec les élèves, je trouve ça inspirant! Quand je vois des enseignants assez confiants pour partager leurs bons coups et assez bien entourés pour que ce soit reçu de manière constructive, je trouve ça encourageant! Quand les moments en équipe de travail sont consacrés au partage de pratiques pédagogiques gagnantes, je trouve ça soulageant! Quand la direction accompagne le personnel dans ses démarches par de la supervision pédagogique vécue dans une optique constructive, je trouve ça encadrant, sécurisant et rigoureux!
 
Pas besoin de réinventer les manières de faire... Pas besoin d'engager des experts coûteux... Pas besoin d'y consacrer ses soirées ou ses fin de semaine quand l'école s'organise et s'entend sur des priorités pédagogiques...  Nos collègues sont à portée de main et ils sont des experts de l'éducation, eux aussi! Les conseillers pédagogiques sont présents dans l'organisation des services des commissions scolaires et leur tâche est précisément de nous accompagner!
 
Ma conviction: les conditions de travail des enseignants devraient, en premier lieu, favoriser la qualité de la pédagogie dans une école! Ces conditions de travail, elles reposent en partie entre nos mains, même si nous devons composer avec des réalités qui sont plus extérieures...


10 commentaires:

  1. Vaste débat en effet... la structure dans laquelle j'enseigne se veut "en équipe" et ne cesse de le répéter, disant partout qu'on travaille "en équipe", mais à part les échanges sur l'organisation, je le cherche encore, ce boulot en équipe... peu d'échanges sur les élèves que nous partageons pourtant, et aucun échange pédagogique. Et pourtant, c'est nécessaire, je trouve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ma réflexion se vit aussi outre mer!

      Tu as raison, Sagebooker, nous passons du temps en équipe, mais ce temps ne tourne pas toujours autant autour de la pédagogie qu'il ne le devrait. On organise les manières de souligner la St-Valentin qui s'en vient, on apprend comment fonctionnera le nouveau système informatique qui nous permettra de générer les prochains bulletins, on réfléchit à la prochaine sortie scolaire et on en organise les détails (sans toujours se concentrer sur les liens pédagogiques qu'on devrait faire dans nos classes avant et après la sortie...)

      Ce sont toutes des tâches pertinentes et nécessaires au vécu de l'école, mais qui sont en périphérie de la pédagogie. À nous d'en prendre la responsabilité et de faire certains pas pédagogiques dans nos équipes de travail!

      Merci pour ton commentaire!
      M-Eve

      Supprimer
  2. En fait, je crois que la plupart des enseignants et des directions voient tout ce travail comme une montagne, justement. On pense que ces changements nécessiteront un grand d'investissement monétaire, mobilisera plusieurs ressources extérieures, prendra du temps (beaucoup de temps) à implanter et tout et tout. Du coup, parce qu'on voit ça énorme, on a tendance à repousser nos engagements et à s'en tenir à ce qu'on connaît prétextant la liberté professionnelle.

    Cependant, pour en avoir déjà discuté avec une direction d'école, on peut très bien mettre en place des moments d'échanges et de formation qui s'avèreront très peu coûteux et qui mobiliseront un minimum de ressources tout en étant très efficace: dîner causerie, cercle de lecture professionnel, formation par les pairs, team teaching sur un sujet pointu, partage de pratique, observation de nos pratiques par les pairs, pratique guidée de dispositifs avec les pairs, modélisation de pratique avec les pairs, etc. Il n'en tient qu'à nous de réfléchir sur des moyens simples et efficaces d'amorcer un virage dans nos pratiques. Comme tu le soulignais, nous sommes des professionnels et nous sommes en mesure également de partager notre savoir-faire et partager nos pratiques efficaces...

    Je crois que c'est possible, mais que cela exige une volonté de s'investir et de changer nos pratiques en tant qu'école.

    Merci M-E pour cet article extrêmement pertinent!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison, Zazou!

      Je pense en fait que la lus grande montagne à surmonter, c'est la perception et la migration de la culture installée dans une école pour diriger tout le monde vers la pédagogie.

      Cependant, j'admets que je trouve cette situation un brin ironique, car nous avons tous choisi notre profession: enseigner!

      Merci pour cette liste de suggestions de manières de faire qui sont tout ce qu'il y a de plus accessible!

      M-Eve

      Supprimer
    2. Tu as tout à fait raison pour la montagne.

      Oui, c'est ironique, je te l'accorde.

      Oui, accessible et relativement facile à mettre en place surtout quand une direction est prête à s'investir dans de tels sentiers!

      Supprimer
    3. +1 pour le leadership pédagogique qui peut venir d'un des membres du personnel, mais qui a beaucoup plus de poids quand il vient de la direction!

      Cependant, ce que je me répète tout le temps, c'est que si nous avons une vision collée à notre propre réalité dans une école, la direction, elle, a une vision d'ensemble. Il arrive donc que certaines "batailles" ne soient pas en priorité dans une école parce que l'équipe n'est pas prête alors qu'une équipe au sein de l'école peut l'être.

      Comme membre du personnel enseignant, il est bien d'être rigoureux et exigeant, mais il fat parois accepter que tous ne cheminent pas au même rythme...

      M-Eve

      Supprimer
  3. Merci Marie-Eve pour cet article ! Dans mon école non plus aucun temps n'est consacré à du partage pédagogique... on échange des noms de blogs ou de sites entre deux portes, des docs mais on ne se pose jamais en réunion pour parler des fondements. Et je le supporte de moins en moins : l'ordre du jour de nos prochains conseils de maîtres vient de tomber : les élèves en difficulté. Et la seule chose qu'on va y faire, c'est lister des élèves... ça m'horripile !
    Je rêve de voir fonctionner des cercles de lecture entre enseignants, des échanges pour mettre en place des fonctionnements qui se suivent d'une classe à l'autre... Merci de me montrer que ça existe ailleurs ! ça rassure ! et du coup je partage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça existe ailleurs!

      Je pense qu'un heureux mélange des deux est important dans le roulement d'une école. Il doit y avoir une part de "gestion" et d'organisation! Mais j'avoue que j'ai, moi aussi, le fantasme de travailler dans une école où la pédagogie est au cœur de plusieurs réunions/concertations.

      M-Eve

      Supprimer
  4. Et si on se lançait un défi, les filles, mettre sur pied un cercle de lecture dans nos écoles respectives... ou bien même avec la Communauté des profs blogueurs... Tiens tiens, ça me donne une idée... pour le forum!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quant à moi, c'est un projet pédagogique que nous mettrons en place l'an prochain (et possiblement sur les 2 prochaines années) entre ma collègue, la conseillère pédagogique et moi.

      Une véritable communauté d'apprentissage professionnel!

      M-Eve

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...